273, rue Saint-Paul, Québec

Jocelyn Robert

Coïncidences

29 avril au 27 mai 2018

Le mot coïncidence est ambigu. D’un côté coïncidence désigne ces choses qui arrivent par hasard. D’un autre côté, on dit que les choses coïncident quand elles semblent répondre à une règle. Ces deux aspects ne sont peut-être pas aussi contradictoires qu’ils peuvent sembler. En effet, c’est quand les évènements coïncident que le sens émerge. Si l’incidence commune — la co-incidence — de certains éléments est répétée, on en conclura à un sens, si elle est trop fragmentée, le sens se perdra.

C’est ce principe d’émergence et de disparition du sens qui a guidé la réalisation des images récentes de Jocelyn Robert. D’abord visible dans la série Moirés et Automoirés, débutée en 2014, ce principe se déploie maintenant dans de nouvelles images imprimées. La coïncidence qui faisait apparaître le sens de l’image peut être aussi celle qui en révèle le caractère aléatoire. Dans toutes ces images, il est difficile de dire si le sens est en train d’émerger ou si, au contraire, il est sur le point de nous échapper. Par exemple, la série Bélugas reconstruit l’image de l’animal mythique en assemblant des images glanées sur le web jusqu’au point de ressemblance. La bête demeure furtive, mais l’assemblage, l’incidence croisée des images nous mène à la lisière de la reconnaissance visuelle.

Cliquez sur les images pour les agrandir


Jocelyn Robert est un artiste multidisciplinaire de Québec. Il travaille notamment en photographie, musique, art audio, art informatique, performance, installation, vidéo et écriture. Ses œuvres ont été exposées internationalement et ses travaux sonores se retrouvent sur plus de 30 disques compacts. Son travail a fait l’objet de plusieurs textes. Impliqué dans le milieu artistique à plusieurs niveaux, il a fondé le centre d’art sonore et électronique Avatar et a participé à la fondation de la coopérative Méduse. Il est actuellement professeur titulaire à l’École d’art de l’Université Laval, école qu’il a dirigée de 2012 à 2017. Ses œuvres sont régulièrement exposées au Canada comme à l’étranger et elles font partie de plusieurs collections corporatives ou publiques dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée des Beaux-arts de Nantes (France), ainsi que des collections Loto-Québec et Hydro-Québec.

Site web de l’artiste